Vous êtes ici : Tout savoir sur Noël > Histoire et traditions > Le sapin de Noël : origine et importance dans une maison

Le sapin de Noël : origine et importance dans une maison

Sapin de Noël décoré

Lorsqu’on évoque la fête de la Noël, on pense tout de suite au sapin de Noël magnifiquement dressé dans notre salle de séjour, avec toutes ses décorations qui scintillent. Cependant, nombreux d’entre nous ne savent pas forcément l’origine exacte de cette tradition.

D’où nous vient la coutume du sapin de Noël ?

Le mois de décembre pointe tout juste le bout de son nez et on pense déjà au sapin. Il faut dire que les magasins sont bien là pour nous le rappeler ! Va-t-on opter pour un naturel ou un artificiel ? Sinon dans quelle partie du salon sera implanté l’arbre de Noël cette année ? Certaines familles sortent même déjà du débarras les boules, guirlandes et autres. Pourquoi pas ?! En effet, dès les premières semaines de décembre, on peut déjà commencer à décorer petit à petit son arbre de Noël. Une activité créative et conviviale qui ravit à la fois grands et petits.

Mais aujourd’hui, si cette pratique est tellement ancrée dans les mœurs et les modes de vie c’est parce qu’elle se rencontrait déjà couramment dans les contrées germaniques au seizième siècle. Malheureusement, il n’y a pas de date précise pour ce qui est de la première introduction du sapin dans les foyers. Toutefois, selon certains historiens, cette coutume serait encore plus ancienne, car elle aurait existé chez les Celtes vers les mille deux cents ans avant Jésus-Christ.

En effet, à l’arrivée du solstice d’hiver, les familles celtes ramenaient à leur domicile de l’épicéa qu’ils ornaient de fruits et de fleurs en l'honneur du retour prochain du soleil. Et dans le calendrier lunaire, ce jour était le 24 décembre. Vers le septième siècle, s’apercevant alors de l’engouement des familles pour cette tradition, Saint Boniface décida d’associer cet arbre à la religion catholique, particulièrement à la naissance du Christ, à cause de sa forme triangulaire rappelant la trinité.

L’évolution de la tradition du sapin de Noël au fil des siècles

Sapin de Noël et guirlande lumineuse

Il faudra alors attendre le douzième siècle pour que les premiers arbres de Noël fassent leur apparition en Alsace, la région d’où nous arriverait cette tradition. Au Moyen-âge, les pommes rouges et les roses servaient de décoration. L’arbre symbolisait alors l’Éden, le paradis. Néanmoins, c’est seulement dans les années quinze cent que les conifères à feuillage persistant seront exposés dans les foyers. Par contre, les fruits ont laissé leur place aux confiseries et aux douceurs alsaciennes.

Quant à l’étoile à poser sur la cime de l’arbre, cette initiative vient des protestants. En effet, pour se démarquer des catholiques, les inconditionnels du protestantisme décident d’en accrocher une sur leur sapin en clin d’œil à l’étoile de Bethléem, le légendaire astre qui guida les rois mages. Au dix-huitième siècle, la pratique commença à se répandre en Autriche et sur le territoire français. Et c’est la reine Victoria qui a imposé cette pratique en Grande-Bretagne.

C’est aussi à cette époque que les premiers arbres de Noël illuminés ont fait leur apparition. Au départ, on suspendait des lampes sur les branches et par la suite des bougies. L’engouement pour les arbres conifères regagne les États-Unis au dix-neuvième siècle notamment chez les bourgeois de l’État de la Pennsylvanie. Et bien-sûr, pour se distinguer des Européens, les Américains choisissent leurs sapins grands et les mettent en valeur avec des friandises typiquement américaines comme les cookies et les pop-corn. D’ailleurs, ce sont les Américains qui seront les premiers à commercialiser les guirlandes lumineuses.

Imprimer cette fiche   Flux RSS

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Laisser un commentaire

Prénom ou pseudo

E-mail

Commentaire

Code de sécurité à copier/coller : tB2XH6

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Dossiers similaires