Vous êtes ici : Tout savoir sur Noël > Repas et festivités > De la dinde farcie à Noël

De la dinde farcie à Noël

Dinde farcie

Pareillement à la bûche, la dinde farcie figure incontestablement sur le menu du repas des familles françaises lors des agapes de Noël. Impossible en effet de se passer de ce met si l’on veut respecter les traditions des fêtes de Noël.

Depuis quand consomme-t-on de la dinde à Noël ?

À quelques mois des fêtes de fin d’année, de nombreuses personnes pensent déjà à leurs repas de Noël. Rien de surprenant, car cet évènement est sans doute l’une des fêtes religieuses, voire même la seule, qui soit réellement axée sur les valeurs familiales. Pour montrer son affection, son attachement et sa tendresse à ses proches, on s’offre des cadeaux. Mais surtout, on se retrouve autour d’un succulent festin très convivial. Et dans bien des cas, le repas est préparé en famille.

Ainsi, lorsqu’on opte pour un menu traditionnel, il est de bon ton de servir de la dinde farcie au repas. Cette coutume est ancrée dans les mœurs de Noël parce qu’elle existait déjà au seizième siècle. Et selon les historiens, ce seraient les Espagnols qui l’auraient introduite sur le continent européen. Cette volaille en provenance d'outre Atlantique était communément appelée "poule d’Inde". La raison ? Tout simplement parce qu’à l’époque des grandes découvertes, l’Amérique était encore confondue avec l’Inde.

De par son exotisme, la dinde était alors qualifiée de met rare et se retrouvait naturellement parmi les plats de Noël dits "exceptionnels". Dans l’ensemble des pays européens, ce plat remplace ainsi l’oie, excepté en Allemagne. Concernant la France, c’est lors du mariage de Charles IX avec Élisabeth d'Autriche en 1570 que la dinde farcie a été consommée pour la toute première fois. Toutefois, il faudra attendre le seizième siècle, pendant le règne de l’empereur Charles VII pour que cette volaille apparaisse sur les menus de Noël.

Tout est dans la farce

Dinde de Noël

Même si de nos jours, certaines personnes préfèrent la pintade et le chapon à la dinde, ce plat reste tout de même une viande très consommée par les Français durant la fête de la Nativité. On recense d'ailleurs une grande variété de recettes de dinde farcie toutes plus imaginatives les unes que les autres. Plus précisément, c’est surtout la composition des farces qui fait la différence. Toutefois, la cuisson se fait toujours au four.

Pour la dinde farcie traditionnelle, la farce est composée de chair à saucisse généralement mélangée avec les abats de la volaille. Et pour bien relever le tout, on n’hésite pas à y ajouter un peu de porto ou du cognac, en fonction du goût de chacun. Mais la dinde farcie aux marrons rencontre est celle qui rencontre le plus grand succès. Ici la recette de la farce sera exactement la même que décrite plus haut à la seule différence qu’elle sera parfumée aux marrons blanchis et coupés grossièrement. Sinon, la chair à saucisse peut être aussi remplacée par de la poitrine fumée, des légumes, voire même du couscous. Enfin, depuis quelques années, les fruits ajoutés à la chair à saucisse font également de succulentes farces pour la dinde pour ne citer que la pomme, le raisin sec, l’orange, ou encore l’abricot.

Imprimer cette fiche   Flux RSS

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Laisser un commentaire

Prénom ou pseudo

E-mail

Commentaire

Code de sécurité à copier/coller : MVc9Wu

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Dossiers similaires